Skip to main content
New Brunswick Coalition of Persons with Disabilities

Mike Parker - Musicien

Mike Parker - Musicien

En tant que personne à mobilité réduite, vivant avec des douleurs chroniques et une paralysie cérébrale, le gouvernement a imposé beaucoup de bureaucratie lorsque je suis arrivé à avoir besoin d'un fauteuil roulant. . J’ai trouvé que c’était vraiment compliqué de se procurer du matériel chez eux quand on n’est pas assuré et qu’on ne bénéficie pas de l’aide sociale. Ils interrogent l'ergothérapeute et les médecins et leur demandent si vous avez réellement besoin de l'équipement. Nous ne devrions même pas interroger ces gens. Vous comprennez, ils doivent aussi suivre les règlements et ils comprennent ce dont nous avons besoin. Ce sont les gens derrière les bureaux qui n’ont aucune idée de ce dont j’ai besoin pour ma santé, pour mon confort, et pour me déplacer. Ces gens dans les bureaux, ils ont besoin de plus d'entraînement afin de comprendre mes défis. Ce processus pour obtenir un fauteuil m'a pris presque un an, et moi je trouve que ça devrait prendren trois mois maximum. Croyez-moi, je comprends de première-main à quel point c'est frustrant toutes ces procédures bureaucratiques! 

Quand ça vient à l'habitation, c'est la même chose. Il existe une pénurie de logements accessibles et abordables. Quand on parle d’accessibilité, on ne parle pas seulement de rampes et de portes de 36 pouces. Nous parlons de placards, de poêles, de salles de bains, d’ascenseurs à installer. Il devrait y avoir des lignes directrices à suivre pour définir ce qu'est une « maison accessible ». Ils disent qu'ils veulent aider les gens à rester dans leur propre maison autant que possible, mais ils ne semble pas vouloir le faire. En ensuite, y'a les coûts. Sérieusement qui peut se le permettre lorsqu'on est sans emploi, avec prestations si basses, ou sur l'assistance sociale? Personne. 

Le logement, le transport, le revenu et les soutiens sont des choses avec lesquelles les personnes en situation d'handicap ont le plus de problèmes. Il existe des handicaps visibles et des handicaps invisibles, et ils sont tous pareils, qu’ils soient mentaux, physiques ou invisibles, ils doivent tous être traités de la même manière. Nous sommes tous des personnes. L'humanité... en en a besoin beaucoup plus..

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez
Facebook
Twitter
Courriel
Print
Skip to content